in , ,

Le Niger persiste dans sa décision de se retirer de la CEDEAO .

Dans une note officielle transmise le mercredi 7 février 2024, le Ministère des Affaires étrangères du Niger a réaffirmé de manière catégorique la décision “irréversible” du gouvernement de se retirer “sans délai

Dans une note officielle transmise le mercredi 7 février 2024, le Ministère des Affaires étrangères du Niger a réaffirmé de manière catégorique la décision “irréversible” du gouvernement de se retirer “sans délai” de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette annonce fait écho à la démarche similaire entreprise par le Mali et le Burkina Faso, créant ainsi une onde de choc au sein de l’organisation régionale.

Le gouvernement nigérien justifie son retrait en pointant du doigt ce qu’il considère comme des violations flagrantes des textes fondateurs de la CEDEAO, notamment à travers les sanctions imposées par l’organisation à ses membres. Selon la correspondance adressée à la Commission de la CEDEAO, le gouvernement du Niger estime que ces sanctions enfreignent les propres règlements de l’organisation ouest-africaine.

Le gouvernement nigérien soutient que ces violations graves rendent le Traité de la CEDEAO inefficace en vertu des dispositions de la Convention de Vienne sur le Droit des Traités de 1969, invoquant des principes tels que la non-ingérence dans les affaires intérieures des États, l’impossibilité d’exécution du traité, et le changement fondamental de circonstances.

La correspondance précise que le gouvernement du Niger n’est plus lié aux contraintes de délai mentionnées à l’article 91 du Traité révisé de la CEDEAO, contredisant ainsi les dispositions statutaires qui exigent un délai d’un an à partir de la notification officielle pour que le retrait d’un pays soit effectif.

Il convient de noter que cette démarche du Niger, du Burkina Faso et du Mali a créé une tension au sein de la CEDEAO, laquelle a contesté ces retraits en rappelant les lois régissant l’organisation. La situation évolue rapidement, laissant entrevoir des changements significatifs dans la dynamique politique de la région ouest-africaine. Faka Mag continuera de suivre de près ces développements et fournira des mises à jour régulières à ses lecteurs.

Comments

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le Monde Otaku : Une Plongée dans la Culture et l’Économie Japonaise