in , ,

Encadrement strict des forces étrangères

Les autorités de transition ont récemment annoncé la révision des accords existants avec les pays ayant des forces militaires stationnées au Niger.

Les autorités de transition ont récemment annoncé la révision des accords existants avec les pays ayant des forces militaires stationnées au Niger. Conformément aux directives du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), cette présence sera désormais strictement réglementée par des textes officiels. Après la résiliation des accords de défense et le retrait permanent des troupes françaises, cette révision concerne principalement les États-Unis, l’Allemagne, l’Italie et la Belgique.

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération du Niger a officiellement informé les missions diplomatiques accréditées au pays de cette décision par le biais d’une lettre datée du 22 décembre 2023. Selon le ministre Bakary Yaou Sangaré, cette initiative s’inscrit dans la nouvelle orientation visant à “affirmer la souveraineté, sauvegarder la patrie et défendre les intérêts du Niger”. Cette démarche répond également aux “exigences du peuple nigérien”, comme l’indique la lettre.

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération du Niger a officiellement informé les missions diplomatiques accréditées au pays de cette décision par le biais d’une lettre datée du 22 décembre 2023. Selon le ministre Bakary Yaou Sangaré, cette initiative s’inscrit dans la nouvelle orientation visant à “affirmer la souveraineté, sauvegarder la patrie et défendre les intérêts du Niger”. Cette démarche répond également aux “exigences du peuple nigérien”, comme l’indique la lettre.

Le ministre des Affaires étrangères souligne que le Niger soumettra un projet de protocole d’accord à tous les pays partenaires ayant des forces militaires stationnées dans le pays, afin de donner une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale. Cette démarche découle du processus de révision de tous les accords signés, conformément aux aspirations de la population nigérienne et à la nouvelle dynamique postérieure au coup d’État du 26 juillet.

Suite à la dénonciation des accords avec la France et au retrait des troupes françaises, cette révision affectera particulièrement les pays maintenait une présence militaire au Niger, notamment les États-Unis avec une base à Agadez, l’Allemagne avec une présence à Niamey, et l’Italie et la Belgique ayant des partenariats militaires avec le Niger. Les nouvelles autorités militaires soulignent que toute présence étrangère sera désormais strictement encadrée par des textes, en accord avec la souveraineté retrouvée du Niger.

Comments

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

La pastèque au Niger : Un voyage gourmand

Préparation CAN 2024 : Entrainement a domicile