in , , ,

FIFA : Nsue n’a pas été autorisé à jouer pour la Guinée équatoriale

Le meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations il y a cinq mois, Emilio Nsue, n’a jamais été éligible pour jouer pour la Guinée équatoriale au cours de ses 11 années de carrière internationale, ont statué les juges de la FIFA.

La FIFA vient de publier un verdict détaillé expliquant pourquoi sa commission de discipline a privé le mois dernier la Guinée équatoriale de deux victoires lors des matches de qualification pour la Coupe du monde 2026 organisée en novembre.

Dans les deux matches, Nsue, 34 ans, a marqué lors des victoires 1-0 contre la Namibie et le Libéria . L’ancien international espagnol des moins de 21 ans et des jeunes n’aurait pas dû participer à ces deux matches et la FIFA lui a désormais interdit de jouer pour l’équipe nationale pendant six mois.

Il s’agit d’une répétition des verdicts disciplinaires de la FIFA en 2013, qui avaient également ordonné à la Guinée équatoriale de perdre par défaut deux matches de qualification pour la Coupe du monde 2014 en raison de l’inéligibilité de Nsue.

La FIFA a déclaré que ses juges disciplinaires lors de l’enquête la plus récente ont confirmé le motif des affaires de 2013, à savoir que Nsue n’était pas éligible parce qu’il avait joué des matchs de compétition pour les équipes espagnoles du même âge avant d’acquérir sa nouvelle nationalité.

Nsue « n’a apparemment acquis la nationalité équato-guinéenne (mars 2013) qu’après avoir disputé son premier match international en compétition officielle » avec l’Espagne, ont écrit les juges de la FIFA dans leur jugement.

Le joueur avait en fait disputé 26 matches de compétition avec des équipes espagnoles des moins de 16 ans aux moins de 21 ans pendant six ans jusqu’en 2011. Le document de 15 pages de la FIFA, daté du 10 mai 2024, détaille ce qui semble avoir été un processus chaotique . des années plus tôt pour la fédération équato-guinéenne qui tentait de faire approuver Nsue.

En 2013, la fédération a demandé aux autorités espagnoles, mais pas à la FIFA, de libérer Nsue, puis l’a sélectionné et aligné dans deux matches de qualification pour la Coupe du monde sans autorisation formelle. Ces matchs ont ensuite été annulés par défaut.

En décembre 2013, la FIFA a rejeté la demande de changement d’éligibilité de Nsue et a invoqué la nouvelle nationalité acquise tardivement. Pourtant, il a continué à jouer pour l’équipe de Guinée équatoriale.

Nsue « a quand même participé à un nombre important de matches de l’équipe représentative du FEGUIFOOT (seniors masculins) sur une période significative (tout en sachant avec certitude qu’il était inéligible) » , ont écrit les juges de la FIFA.

Il a participé aux matchs de qualification pour les éditions 2018 et 2022 de la Coupe du monde malgré ces affaires disciplinaires et des matches manqués lors de l’édition 2014. La raison pour laquelle la FIFA n’a pas donné suite à ces affaires n’est pas claire.

Nsue a également participé à la Coupe d’Afrique des Nations 2015 , organisée par la Guinée équatoriale en tant qu’hôte de remplacement, bien qu’il ait été disqualifié du programme de qualification en raison d’un joueur inéligible. Elle a également participé à la CAN 2022, organisée hors du contrôle de la FIFA par la Confédération africaine de football .

Nsue a désormais disputé plus de 40 matches avec l’équipe nationale et a marqué 23 buts, dont cinq en janvier lors de la dernière CAN. La publicité dont il a bénéficié en Côte d’Ivoire semble avoir provoqué une nouvelle procédure disciplinaire.

La dernière enquête a été ouverte par la FIFA en mars et Nsue a été contactée dans un délai de six jours pour répondre à l’accusation en cours. « Aucune position n’a été reçue de la part du défendeur « , ont écrit les juges de la FIFA.

Les juges ont également expliqué qu’ils n’avaient pris des mesures que contre les matches de Nsue pour la Coupe du monde 2026, car il s’agit d’une compétition en cours.

Nsue, qui joue désormais pour l’équipe espagnole de niveau inférieur Intercity, et sa fédération nationale peuvent faire appel des sanctions, d’abord auprès de la FIFA, puis devant le Tribunal arbitral du sport.

Comments

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Un policier vole dans un magasin

Le Barça préférait Dembélé à Mbappé