in

Décisions des évêques du Burkina et du Niger

À la suite de leur Assemblée plénière extraordinaire le jeudi 28 décembre, les évêques du Burkina et du Niger

À la suite de leur Assemblée plénière extraordinaire le jeudi 28 décembre, les évêques du Burkina et du Niger ont annoncé leur refus de bénir les couples homosexuels, contredisant ainsi la demande du Pape François dans une lettre du 18 décembre 2023. Dans une déclaration publique, la Conférence épiscopale Burkina-Niger (CEBN) a exprimé son désaccord avec la position du Saint-Siège sur les couples en situation irrégulière et homosexuels.

Les évêques ont souligné que bien que les personnes homosexuelles méritent le respect et l’accueil pastoral, la bénédiction de leur union ne serait pas appropriée. Cette déclaration fait suite à l’autorisation du Pape d’accorder des bénédictions en dehors des rites sacramentels pour les couples irréguliers et homosexuels. Les évêques estiment que de telles bénédictions pourraient susciter le scandale et ternir l’image de l’Église.

Mgr Laurent Dabiré, archevêque de Dori et Président de la CEBN, a indiqué que les prêtres sont encouragés à poursuivre la pastorale d’accueil et d’accompagnement des personnes en situation difficile, tout en demandant de prêter attention aux couples en situation irrégulière. Pour les unions de même sexe, les évêques ont souligné le respect dû à ces personnes tout en rappelant que de telles unions vont à l’encontre de la volonté de Dieu et ne peuvent être bénies.

La Conférence épiscopale Burkina-Niger a réitéré de manière catégorique la position doctrinale de l’Église catholique sur le mariage en soulignant que celui-ci est exclusivement défini comme l’union entre un homme et une femme, une croyance fondée sur les enseignements des Écritures. En affirmant cette doctrine, les évêques ont souligné l’importance des passages bibliques tels que Genèse 1:27-28 et Matthieu 19:3-8, ainsi que la Fiducia Supplicans, nos 4-6, qui établissent la nature fondamentale de l’union matrimoniale.

Par ailleurs, la déclaration des évêques a mis en avant le rejet de l’homosexualité dans la foi catholique, soulignant que la Parole de Dieu elle-même condamne l’homosexualité comme une abomination, faisant référence à des passages tels que Lévitique 18:22-23 et Romains 1:26-32. Ils ont souligné que cette conviction trouve également écho dans les cultures africaines.

Malgré leur désaccord sur la question des bénédictions pour les couples homosexuels, la Conférence épiscopale Burkina-Niger a exprimé son profond respect et son engagement envers le Saint Père, soulignant la mission du Pape François d’affermir la foi et de présider à la charité dans l’Église catholique. Cette expression de communion témoigne de la volonté des évêques de maintenir une unité malgré les divergences d’opinion, mettant en avant la dimension spirituelle et doctrinale de leur relation avec le Saint Père.

Comments

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Alliance concrète : Niger, Mali, Burkina ensemble.

L’Égypte et l’Éthiopie, officiellement membres des BRICS